• Souvenirs Mortels (partie 1)


    Souvenirs Mortels
    (partie 1)
    (écrit du 19.03.1997 au 14.04.1997)

     

    PROLOGUE

    État de Virginie - 1995

    Mike entra lentement dans la maison.
    Des flics en uniforme allaient et venaient un peu partout.
    Un homme l’arrêta.
    - Je suis de la maison, lança-t-il sans prendre la peine de sortir sa plaque.
    L’homme acquiesça et passa son chemin.
    Il y avait tellement de monde que Mike avait du mal à se repérer dans la foule. Pourtant, chacun avait une tâche bien précise : 

    relever des empreintes, recueillir des témoignages, examiner les corps…
    Mike était à la criminelle depuis une dizaine d’années, et il avait l’habitude de tout ce fouillis.
    Pourtant, lorsqu’il était arrivé de New-York, quelques mois auparavant, il était persuadé que rien de semblable n’aurait pu arriver dans une si jolie petite ville de bord de mer. 
    Lui qui espérait finir tranquillement sa carrière, il s’était finalement leurré.
    Il avança dans le couloir en mâchouillant son chewing-gum, de l’air de quelqu’un qui a tout vu, et pénétra enfin dans la cuisine.

    Meubles encastrés d’une blancheur immaculée, pas un grain de poussière. Tout était nickel.
    Le corps couvert de sang faisait assez désordre.
    - Salut Paul, lança-t-il au médecin-légiste qui approchait.
    L’homme, petit et à moitié chauve, serra la main de Mike.
    - Alors, qu’est-ce qu’on a ?
    - Blanche-Neige qui s’est fait attaquée par sept nains, répondit Paul, ironique.
    - Y’a des jours où tu me fais vraiment peur, tu sais. Je me demande comment Marie a pu accepter de t’épouser.
    - J’ai menacé de jouer au docteur avec elle, répondit Paul, pince-sans-rire.
    Mike secoua la tête sans insister.
    - Qui est-ce ? demanda-t-il.
    - Rachel Kincaid, 44 ans. Treize coups de couteau. On s’est acharné sur elle…
    Le flic fit la grimace. Ce n’était pas beau à voir.
    Les plaies béantes, les éclaboussures de sang, la bouche ouverte en un cri d’horreur étouffé et les grands yeux noisettes, vides, tournés vers le plafond.
    - Ce n’est pas fini. Au premier, nous avons Déborah, la fille, 14 ans. Six coups de couteau. Ils essaient de la maintenir en vie mais, à mon avis, c’est trop tard…
    - Des suspects ? demanda Mike.
    - Non…
    Mike secoua la tête.
    - Mais on a mieux que ça, continua Paul. Le meurtrier.
    Le flic releva la tête, tout à coup très intéressé.
    - Qui ?
    - Rébecca Kincaid, 21 ans.
    - Kincaid ? Comme les victimes ?
    Paul hocha la tête.
    - La fille aînée. Les voisins ont fait venir les flics parce qu’ils avaient entendu des cris. Et quand ils ont débarqué, ils ont trouvé la petite, couverte de sang, le couteau à la main. Ses empreintes sont dans toute la baraque…
    Mike regarda autour de lui.
    De la cuisine, on avait vu sur l’immense salon et les escaliers qui menaient au premier étage.
    Des empreintes de pas sanglantes partaient de la cuisine et traversaient le salon. La rampe d’escaliers, en bois, portait de longues traînées rouges et le mur du premier était coloré d’innombrables empreintes de doigts – étant supposé que le meurtrier s’était appuyé contre le mur – menant jusqu’à la chambre de la plus jeune des filles.

    Là, Mike arriva en zone de combat.
    Tout était sens dessus-dessous.
    Table de nuit renversée, lampes brisées, lit en bataille avec une couverture blanche gorgée de sang.
    Dans un coin, un petit téléphone rose transparent gisait, à moitié brisée. A en croire le mur ébréché et les morceaux de plâtre recouvrant la moquette, quelqu’un l'avait lancé avec beaucoup de force – sans doute pour empêcher la fille d’appeler les secours ou la police .
    Mike revint à la réalité en voyant les infirmiers emmener Déborah.
    Il décida de les suivre. Si la fille reprenait connaissance, il voulait être là pour l’interroger.


    à suivre...

     

     

     

     

     

     

    « Concours Terre de DragonsEmpire of War (partie 1) »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 20 Janvier 2013 à 20:42

    Ça m'a l'air d'une histoire intriguante à souhait! Je serais curieuse de connaître la suite :)

    2
    nrd
    Samedi 26 Janvier 2013 à 15:31

    Celle-ci, je l'ai fini... mais je n'ai pas tout posté ici .

    Je l'avais écrite quand j'avais 18 ans à peu près, pour un concours .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :