• Les Chroniques de Vérité Livre I : Initiation (partie 5)

    Les Chroniques de Vérité
    Livre I : Initiation
    (partie 5)

     


    © Deviantart


    Si vous n'avez pas lu la 1° partie, cliquez ICI
    Si vous n'avez pas lu la 2° partie, cliquez ICI
    Si vous n'avez pas lu la 3° partie, cliquez ICI
    Si vous n'avez pas lu la 4° partie, cliquez ICI

    La jeune femme soupira, contrariée.
    Elle allait retirer sa main, passée entre les barreaux, quand la créature eut un geste fulgurant.
    Avant d’avoir pu réagir, son avant-bras fut emprisonné dans une poigne d’acier, et pourtant très douce.
    La jeune femme, horrifiée, regarda la main verdâtre aux trois longs doigts s’enrouler autour de son bras.
    Incapable de bouger, elle leva des yeux inquiets vers la créature. Cette dernière, penchée en avant, semblait humer l’air, la tête légèrement inclinée.
    L’outre, tombée à terre, se dégonflait au fur et à mesure que l’eau s’en échappait.
    La créature approcha son visage des barreaux.

     

     

    Rema essaya de reculer, mais toujours retenue, elle ne put rien faire.
    La créature ouvrit la bouche :
          -    Aidez-moi…
    La voix était gutturale, sifflante. Et pourtant très mélodieuse.
    Rema ouvrit de grands yeux étonnés.
          -    Je… j… je ne peux pas, bégaya-t-elle.
    La créature abaissa des paupières pareilles à des palmures, légèrement bleutée. Ce qui lui donna un air suspicieux.
    Rema restait pétrifiée.
    La chose prit alors une profonde inspiration.

    La jeune femme crut qu’elle allait parler, mais aucun son distinct ne sortit de sa bouche.
    Quelques secondes plus tard, elle psalmodia dans une langue incompréhensible.
    Rema sentit l’air, autour d’elle, se rafraîchir considérablement.

    Une petite brise s’éleva, qui la fit frissonner.
    La jeune femme sentit son bras lui picoter, à l’endroit où la créature la maintenait.

    La chaleur devint vite intense, contrastant avec la fraîcheur de l'endroit.
           -    Non… murmura-t-elle apeurée.
    La créature continuait à déclamer son obscure oraison.
    À ce moment-là, quelque chose changea. Rema se sentit transporter, subjuguer par une force inconnue. Elle retint sa respiration et regarda, impuissante, son bras se colorer d’arabesques noires.
    Les tatouages semblaient venir de la créature et couler à travers son corps jusqu’à sa main pour passer ensuite dans le bras de la jeune fille.
    Bientôt, ils envahirent tout son corps.
    Puis le silence retomba.
    La créature émit une plainte sifflante et s’effondra, lâchant Rema du même coup.
    La jeune femme s’écroula à son tour, abasourdie, incapable du moindre geste.
    Quand elle reprit ses esprits, elle se dégagea vivement et recula.
    Le bras de la créature retomba, inerte.

    Le petit être à la peau verte semblait évanoui.
    Rema se releva péniblement. Épouvantée, elle regarda, les tatouages qui recouvraient ses bras et  ses jambes. Elle souleva sa chemise avec précaution, craignant le pire. Sa peau hâlée était, ici également, recouverte d’arabesques noires.
    La jeune femme ferma les yeux, et porta la main à son front. S’il n’y avait pas eu le mur pour la retenir, elle serait tombée une seconde fois.
    Puis la panique arriva. Il fallait à tout pris qu’elle s’en aille.
    Si on la surprenait ici, elle risquait d’avoir de gros ennui, et de finir sur le bûcher avec la créature. Surtout si on apercevait ses tatouages.
    Et comment ne pas les remarquer ?
    La jeune femme se leva, les jambes flageolantes, et se dépêcha de sortir, sans un regard en arrière.

    Vers la 6° partie, cliquez ICI
    Vers la 7° partie, cliquez ICI
    Vers la 8° partie, cliquez ICI
    Vers la 9° partie, cliquez ICI

    « Les Chroniques de Vérité Livre I : Initiation (partie 4)Les Chroniques de Vérité Livre I : Initiation (partie 6) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :