• Les Chroniques de Vérité Livre I : Initiation (partie 4)

    Les Chroniques de Vérité
    Livre I : Initiation
    (partie 4)


    © wallpaper 
     


    Si vous n'avez pas lu la 1° partie, cliquez ICI
    Si vous n'avez pas lu la 2° partie, cliquez ICI

    Si vous n'avez pas lu la 3° partie, cliquez ICI

    La nouvelle fit le tour du village en peu de temps.
    Les gens s’entassaient sur la place principale, espérant voir cet être maléfique. Malheureusement pour eux, la créature avait été enfermée, et personne ne put la voir.

     

     

     

    Au matin, quand Rema s’éveilla, elle eut la stupéfaction de constater qu’un bûcher avait été construit.
    La condamnation à mort était immédiate et sans recours.
    La jeune femme secoua la tête de dépit.
    Pouvait-on être aussi excessif ? Pouvait-on commettre un acte aussi démesuré ?
    Elle essaya de convaincre les villageois que la créature n’était pas forcément malintentionnée. Qu’on ne pouvait pas condamner quelqu’un sans aucune raison valable.
    On lui rétorqua que cette créature n’était pas « quelqu’un », mais plutôt « quelque chose ». Qu’elle n’obéissait pas aux lois humaines, et que par conséquent, elle était dangereuse.
    Personne ne se rangea de son côté. On la traita même avec grossièreté.
    Rema ne réussit à convaincre personne.

    La cabane semblait déserte.
    Les rayons du soleil frappaient de plein fouet sur le toit de chaume. Il devait faire une chaleur épouvantable dedans.
    Rema, caché par un gros chêne centenaire, regardait le cabanon.
    Elle se retourna, les sangs en ébullition, et s’assit, le dos appuyé contre le tronc.
    L’écorce rugueuse de l’arbre n’était pas très confortable.
    La jeune femme pivota de nouveau, et observa la chaumière, l’esprit tourmenté. Tout au fond d’elle, elle avait mal. Elle ressentait une douleur sourde, mais profonde. Quelque chose qu’elle n’aurait pas dû ressentir. Une douleur qui ne lui appartenait pas.
    La cabane était située un peu à l’écart du village. Il n’y avait personne dans les alentours. Tout le monde était parti manger.
    Rema prit son courage à deux mains, cala l’outre sous son bras et se dirigea vers la maisonnette.
    Plus elle approchait, plus elle sentait ses pensées tourbillonner. Il lui sembla entendre des murmures dans le vent. Pourtant, le temps était calme. Pas une brise ne venait rafraîchir l’air chaud de ce moment de la journée.
    Les doigts sur la poignée, la jeune femme hésita. Son cœur battait à tout rompre, la paume de ses mains était moite. Sa tête lui disait de fuir à toutes jambes, mais ses membres ne voulaient pas lui obéir.
    La porte s’entrouvrit enfin, et la jeune femme entra.
    Il faisait très sombre à l’intérieur. Il lui fallut plusieurs minutes pour s’habituer à l’obscurité.
    Enfin, le voile se leva et la jeune femme put examiner la pièce.
    La cabane était plus grande qu’elle n’y paraissait. Tout en longueur. Elle ressemblait d’ailleurs plus à une écurie, qu’à une maison à vivre.
    Contre l’un des murs, il y avait trois cellules, plus ou moins grandes, faites de barreaux métalliques. Le sol était recouvert de paille.
    La créature était enfermée dans l’une d’elles.
    Rema s’approcha lentement et s’accroupit devant la porte en se tenant aux barreaux.
    La créature leva vers elle des yeux tristes et accablés.
    Rema sentit son cœur se serrer. Pour une raison inconnue, elle se sentait proche de cet être, « en phase » avec elle.
    Doucement, elle prit sa gourde et la tendit. Avec la chaleur qu’il régnait, la créature devait avoir soif !
    Rien ne passa. L’autre ne fit pas un geste. Elle continuait à fixer Rema de ses grands yeux globuleux.

    Vers la 5° partie, cliquez ICI

    Vers la 6° partie, cliquez ICI

    Vers la 7° partie, cliquez ICI

    Vers la 8° partie, cliquez ICI

    Vers la 9° partie, cliquez ICI

     

    « Les Chroniques de Vérité Livre I : Initiation (partie 3)Les Chroniques de Vérité Livre I : Initiation (partie 5) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :